Définitions

L’éco-conception est une démarche visant à intégrer l’environnement dès la phase de conception des biens et services, et ce, dans une perspective de cycle de vie.

Pour cela, le concepteur utilise différentes méthodes et différents outils pour faire des choix éclairés, et réduire de façon plus ou moins forte, selon les autres contraintes classiques de conception, l’impact sur l’environnement de sa solution.

L’éco-conception est une démarche normalisée au niveau international (ISO 14062, ISO 14006) et est complétée par diverses normes nationales. L’éco-conception est la base de plusieurs directives européennes, et représente également, dans plusieurs secteurs, la base minimum pour une mise sur le marché des produits.

Ecodesign, est la traduction littérale, en langue anglaise, d’éco-conception.

En français, écodesign renvoie également au caractère stylistique des solutions apportées par les designers, et au triple bénéfice de lier refonte esthétique, approche fonctionnelle et réduction des impacts environnementaux.

Notre association utilise ces deux termes non pas pour distinguer l’approche ingénieur de l’approche designer, mais bien pour opérer une fertilisation croisée de ces éléments.

Il n’est plus possible aujourd’hui pour un designer de s’auto-proclamer écodesigner sans avoir des éléments quantifiés de véracité des bénéfices environnementaux liés à sa création, tout comme il est très difficile de n’en rester, pour un ingénieur, qu’un à diagnostic partiel des mesures correctives à prendre pour la reconception d’un produit, sans questionner plus globalement le système produit/usager dans son ensemble.

L’upcyling est une démarche de conception visant à réutiliser « telle quelle » la matière première (souvent issue de rebuts de production) pour confectionner de nouveaux produits, de valeur supérieure à l’usage précédent.